LES  LARMES DU VENT....

 

MISSIONS EXTRAORDINAIRES

p3130201.jpg           

        J'ai toujours été étonnée qu'on me sollicite pour remplir tel ou tel service d'Eglise.
        La première fois, j'ai été tellement stupéfaite que j'ai attendu longtemps avant d'accepter. Il s'agissait de faire le catéchisme au cours de mon dernier fils.
    Il y avait longtemps que nous n'habitions plus dans le village où j'exerçais. J'étais donc plus libre vis-à-vis de la laïcité que j'ai toujours scrupuleusement respectée.
   Le problème était ailleurs: comment exprimer ma foi en public. Dire les mots personnels de ma vie de foi... La traduire..

       Je suppose que je n'ai pas été la seule à être ainsi bouleversée.


    Ensuite, vient la question du "contenu"... La mettre au niveau d'enfants que je ne connaissais pas. En famille c'est bien différent!

     Un proverbe dit que si on met le doigt dans un engrenage...vous connaissez sûrement la suite de la fable...
                   
      Et c'est un fait avéré!

p1060835.jpg

     J'ai retrouvé ces jours-ci d'anciens billets du nouvel évêque d'alors qui soulignait l'absolue nécessité d'ouvrir la formation à des laïcs très demandeurs...
    D'année en année, diverses propositions ont été ainsi offertes jusqu'à une formation aux ministères sur quatre ans! Dont j'étais par la force des choses car après le cours de mon fils, les autres se sont enchaînés jusqu'aux "grands" en aumônerie.
   Comme ceux de la paroisse boudaient l'instruction religieuse du collège, j'ai dû m'en expliquer auprès  du vicaire général..Un moment savoureux qui ne m'a pas démontée...
   Il ne m'en a guère voulu de ces "quatre vérités" puisque des années après il me proposait une formation à Toulouse - le CYFFAL- puis l'animation  de la messe du dimanche soir d'une paroisse assez éclectique.

        Entre-temps, mes "grands" avaient trouvé un accompagnateur exceptionnel en la personne de notre ancien évêque qui avait obtenu de se retirer à Carcassonne. Retraite toute relative car, encore avancé en âge, il prenait sa voiture pour aller dispenser des cours ou répondre à toute sollicitation...
   Il venait si souvent qu'il plaisantait en disant que finalement il était devenu  le vicaire de la paroisse! ( Je possède encore des prières et des recommandations écrites pour la communion eucharistique des jeunes)

A chaque fin de session c'était toujours: " Déjà! Vous reviendrez n'est-ce pas?" Il en était si heureux aussi !

                                                      *****
     
  Si je me suis attardée sur cette proximité c'est pour expliquer comment il a été conduit à me donner "mission extraordinaire" pour un fait difficile à croire. A faire croire à des prêtres même!

                                                                     *
        Si la télévision d'alors n'était guère prodigue en nombre d'émissions, elle l'était par sa qualité.
  Je rappelle qu'il y avait des émissions de formation pour les maîtres le jeudi matin ...ces fameux maths modernes avec les bases à enseigner..( j'ai même dû faire des réunions de parents pour les leur expliquer car parfois ils exprimaient vertement leur mécontentement)
  Et que nous avions la télévision en classe pous ses nombreuses émissions ! & Radio scolaire!

        J'avais donc, ainsi, un  jour, vu une émission sur des sorciers dans certaines régions avec photos de  leurs "sacramentaux du mal"- ce que m'a expliqué ce même évêque le jour où j'en ai découvert par hasard... dans mon grenier.

  Je lui avais téléphoné absolument paniquée:il m'avait demandé de venir au plus tôt et d'en apporter pour vérifier.
      Je reçus alors une véritable initiation à ces phénomènes qui sont niés mais bien réels.   Il m'expliqua - sans citer les noms bien sûr- certains exorcismes sur des personnes auxquels il était tenu d'assister...
 
  Il me donna mission alors en union avec lui, à une date et heure précises, de procéder à un exorcisme ordinaire.

 ..../...Je préfère abréger ce passage douloureux et délicat car beaucoup de prêtres n'y croient pas! Alors que le Pape François ne cesse d'en parler!
                    - Bah ! Vous n'allez pas croire ces sornettes!
      J'en ai trouvé seulement deux parce qu'ils avaient été témoins de ces abominations..
Aussi, quand des années après sa disparition, j'ai dû y faire face à nouveau, je me suis sentie investie à nouveau de cette mission..
En communion avec lui- toujours comme il l'a promis avant sa mort qu'il a offerte! ( Il avait été reconnu JUSTE pour tant de vies épargnées pendant la guerre)


                                                                 *****************************
 
  Donner la communion:  J'avoue que c'est un moment impressionnant. Particulièrement merveilleux, lorsqu'à côté du prêtre, nous voyons s'avancer les fidèles. Je m'y préparais toujours avec ferveur.
Dans une paroisse, à la Cité, il y avait beaucoup d'étrangers qui venaient même me remercier et m'encourager, car j'animais la messe.
   Mon angoisse: ne pas être dans le tempo de l'orgue! Tous les organistes avaient accepté de baisser d'un demi-ton pour ma voix d'alto..


Communion aux malades...   La première fois où une amie m'avait sollicitée c'était pour une de ses amies hospitalisées à Montpellier..Comme je ne pouvais y aller que le lendemain, le prêtre m'avait confié la RESERVE EUCHARISTIQUE
J'étais restée pratiquement en adoration toute la nuit..

   Nous sommes nombreux à accomplir ainsi divers services. Comme celui des funérailles.

                                                            ********
 
IL sera sans doute nécessaire de penser à ces propositions exprimées dans l'article sur le MIRACLE EUCHARISTIQUE en Italie..

    Mais...C'est parfois difficile encore!
   Ces derniers temps, il fallait à tout prix se rassembler quitte à ce que des paroissiens ne puissent venir aux offices soit en raison de leur âge, de leur manque de moyens de locomotion...
    " Transportez-les!" D'accord...Comment y arriver quand ils sont nombreux et fatigués?

      Je veux rendre hommage ici à un prêtre ami qui n'hésiatit pas à solliciter les paras de la ville pour transporter des handicapés à la messe! C'était merveilleux de voir leur joie- des uns et des autres! 

    Après notre CYFFAL, nous étions revenus pleins d'enthousiasme, riches des expériences des diocèses du Sud-Ouest.
   Les premiers temps, nous les avons partagées à la Commision de Pastorale Liturgique et Sacramentelle dont nous étions membres: le directeur était partant pour toutes les propositions! Puis les "Mais" sont venus...et les "Si"..
  Puis les feux ont été éteints, l'un après l'autre, à notre grand désespoir...
   C'était dans les années 93- 98...Nous étions trop "précoces". La terre n'était pas assez labourée..Sans doute... Quel dommage! C'était le temps des ADAP dont j'ai parlé..
   Nous étions- je le rappelle- presque tous enseignants, mordus de pédagogie et emballés par la mission...

Je reviendrai sur les prophéties de Jean-Paul II sur le IIIe millénaire concernant la famille..et qui rejoignent les projets italiens!

icone-anastasis-1.jpg

Date de dernière mise à jour : 30/04/2020