Larmes c 1                         ...Du Miroir d'Emeraude..................
                                                                         
....
.......aux Larmes du Vent..       

CREVER LE TOIT !

*           

 

                                  *2- CREVER LE TOIT ! 
( En écriture)
                                                                    Ce matin-là, j'étais enfin décidée à m'occuper du jardin.  Alors que je frôlais mes rayonnages , l'un des livres  est tombé à mon passage, juste derrière moi!
                       Bien évidemment, je l'ai ramassé - décidée à ne pas perdre plus de temps..!
                                        Mais voilà...C'était sans compter avec la photo de couverture..
JEAN CORBINEAU...!
  Ce nom ne doit pas évoquer grand-chose à beaucoup de nos contemporains sauf...les plus âgés! Il était un de ces prêtres "médiatiques" chargé de l'homélie de la messe du dimanche sur la 2...Le Jour du Seigneur étant une des plus anciennes émissions ayant échappé à la trappe. (Sans jeu de mots).
   
Avec Michel QUOIST, il était un de ceux que nous choisissions pour  "nourrir"  nos réunions  de travail en paroisse.
                                                                                                                                                           *

 Impatiente, je me mets à le feuilleter et je tombe sur ce titre: " LA FOI, C'EST CREVER LE TOIT!" Magnifique comme accroche..!
.Cependant, la suite ne se résume pas à un simple jeu de mots bien que nous soyons  habitués à entendre parler de "PLAFOND DE VERRE'!
     FORMULE d'autant plus géniale que cette HISTOIRE EST VRAIE. !!!
           Je vais citer quelques-unes de ses expressions et sans doute trouverez-vous aussitôt si vous ne l'avez pas déjà deviné!
   * La scène:
une petite maison avec son toit un terrasse et son escalier extérieur. Elle est pleine à craquer. Au-dehors, c'est le siège: une foule agglutinée venue avec des malades ou par curiosité ou pire pour trouver la faille qui le discréditera, empêche quiconque d'entrer!  ( Vous avez deviné?...
Personne d'autre que JESUS pour provoquer un tel rassemblement!

 -
 Comment faire  entrer un homme paralysé  sur un brancard  et les quatre gaillards qui le transportent ? Rien ne les arrête.
Les voilà qui hissent le malheureux sur la terrasse et crèvent le toit. Il devait être en torchis et en feuillage.
Ils descendent le brancard et le malade....Les gens se bousculent, reçoivent les gravats sur la tête et dans le cou. Ils sont bien obligés de faire place.


  ET JESUS, que fait-Il ?  Eh bien JESUS VOIT LEUR FOI.
  Une FOI qui ne s'exprime pas en paroles, ils n'ont pas dit un mot, mais en actes.
  Leur FOI, c'est CREVER LE TOIT.


  Gérard BESSIERE, dans un de ses remarquables commentaires, propose cette expression:
  " CROIRE AU CHRIST, c'est CREVER LE TOIT, c'est lui faire tellement confiance qu'on LE PROVOQUE à L'IMPOSSIBLE."

  En réponse, JESUS Lui aussi crève un toit plus épais que celui de la maison.
  Il va pénétrer dans le corps de cet homme muré dans son infirmité:
  " LEVE-TOI ET MARCHE"
et dans le coeur de cet homme paralysé:
   ' TES PECHES sont PARDONNES"
                         

  Pour aller plus loin:

AELF — Evangile de Jésus-Christ selon saint Marc — chapitre 2


    
Guérison d'un paralytique — Wikipédia (wikipedia.org)


  à suivre...
 
         

 

Date de dernière mise à jour : 15/10/2022