LES  LARMES DU VENT....

 

PREMIER DIMANCHE de L'AVENT

   PREMIER DIMANCHE DE L'AVENT- ANNEE A

En écriture..

20120303 181347 6
     Aube nouvelle, dans notre nuit.....
      Pour sauver son Peuple, Dieu va venir....

https://www.youtube.com/watch?v=H9g-AxXNwv8

Avant de vous donner l'homélie de ce premier dimanche, je vous propose le lien vers les lectures, pour les préparer peut-être un peu à l'avance & les approfondir.
J'ai essayé de faire une mise en page plus facile à lire- je l'espère- en diversifiant les couleurs/

https://www.aelf.org/2020-11-29/france/messe

Il est venu ; il vient et il viendra.
Telles sont les trois certitudes que nous retrouverons, diversement tressées, dans toutes les liturgies de ce temps de l'Avent.

Il est venu : il a déchiré les cieux, et il est descendu, lui le propre Fils de Dieu.

 

Homélie d'El Padrecito!

1er dimanche de l’Avent  -  Année B    
Dimanche 29 novembre 2020
St-Joseph - St-Jacques

 
Isaïe 63, 16b-17.19b ; 64, 2b-7
Psaume 79 (80)
1 Corinthiens 1, 3-9
Evangile selon St Marc 13, 33-37

 
            « Nous sommes l’argile, c’est toi qui nous façonnes ! » 
Tous ces temps-ci, en ce temps de 2ème confinement, combien nous avons l’impression d’être malmenés, personnes âgées ou isolées, commerçants, restaurateurs, et peuple des croyants. Nous avons envie de réagir et de protester contre ceux qui malmènent ou plutôt semblent mener bien mal. Nous crions, comme le peuple juif et Isaïe lui-même: « Reviens. Ah ! Si tu déchirais les cieux, si tu descendais, les montagnes seraient ébranlées devant ta face ! »
 
          
  « Vous attendez de voir se révéler le Seigneur Jésus », nous dit Saint Paul« Vous avez reçu toutes les richesses, la Parole et la connaissance de Dieu. Le témoignage rendu au Christ s’est établi parmi vous. » 
Soyons sûrs que ces épreuves nous font grandir dans la foi, dans l’espérance. Dans l’amour de l’Église, même quand nous attendons et voudrions entendre une autre parole.

Paul continue : « Le Christ vous fera tenir fermement jusqu’au bout. Dieu est fidèle, il vous a appelés à vivre en communion avec son fils Jésus. »


Même si c’est difficile, tenons à la communion entre nous ! Celle avec nos pasteurs.
Celle avec les membres du troupeau plus rebelles ou au contraire plus dociles.
Celle avec les brebis les plus chétives.
En nous rappelant que si nous sommes avançons sous la même houlette du même Pasteur, nous ne voulons ni être des moutons bêlants, ni des moutons tondus.

Pourtant, nous avons conscience que le témoignage rendu peut nous mener sur le chemin qu’a connu Jésus, l’Agneau pascal immolé.
Pensons aux victimes innocentes de Nice.
Pensons à la jeunesse sacrifiée d’Arménie.
Qui s’est rebellé en Europe ? Souvenons-nous du Liban, chantre de la langue française en Orient.
Pourquoi la France le laisse-t-il tomber lamentablement...


Nous entrons aujourd’hui dans une nouvelle année liturgique, dans ce temps de l’Avent qui nous prépare à du nouveau, à une naissance. Allons-nous nous endormir, apeurés, blasés, enfermés, comme si tout était perdu, joué d’avance ?

Je pense à ces amis, jeunes parents***, qui m’ont dit avoir été d’abord en colère, et ensuite bien tristes.
Je les comprends, et en même temps, je ressens l’appel à tous nous ressaisir, à rebondir, être résilients.
 
Devant les difficultés, trouvons la parade, comme l’ont fait tant de Chrétiens avant nous… Nous sommes déçus que nombre de nos frères ne puissent se nourrir de l’eucharistie.
Cela nous met en communion avec tant de nos frères persécutés dans le monde.

Ce dimanche, nous n’avons le droit de nous rassembler qu’à 30 fidèles. Mais nous pouvons y ajouter les acteurs de la liturgie, célébrants, servants, chantre, organiste, lecteurs, personnes assurant la quête ! Multiplions les rôles !
Les prêtres de la paroisse de Carcassonne ont décidé de célébrer davantage de messes : il y en aura 22 sur la paroisse, dont 3 dans des villages. A chacun de nous d’être inventif… 


A commencer par la crèche que vous allez faire ce soir en famille,  la neuvaine à Marie Immaculée que vous pouvez commencer,
unis aux Chrétiens de Lyon : « Merci Marie. Marie sois avec nous ! » 
Tout à l’heure, sur la table familiale, ou dans votre coin prière,
mettez cette 1ère bougie de l’Avent.
Pensez à l’allumer chaque fois que viendront des invités, afin de témoigner auprès d’eux de votre veille et de votre attente joyeuse.
 
Ce temps de l’Avent, ces 4 semaines nous sont données pour 
« prendre garde et rester éveillés », nous dit Jésus. 
« Veillez donc. Je le dis à tous : Veillez ! » 

Frères et sœurs, il est venu le temps de nous réveiller, de nous mettre en route. Non pas de nous laisser prendre par la colère ni par la peur !


J’ai envie de vous rappeler la parole de
Saint Paul aux Chrétiens d’Éphèse.  (Ephésiens 6, 10-18) 
Il est en prison, il veut les raffermir, les confirmer dans leur mise en pratique de la foi. Voici ce qu’il leur dit :


« Puisez votre énergie dans le Seigneur et dans la vigueur de sa force. 
Revêtez l’équipement de combat donné par Dieu, afin de pouvoir tenir contre les manœuvres du diable Car nous ne luttons pas contre des êtres de sang et de chair, mais contre les Dominateurs de ce monde de ténèbres... 
Pour cela, prenez l’équipement de combat donné par Dieu ; ainsi, vous pourrez résister quand viendra le jour du malheur, et tout mettre en œuvre pour tenir bon. 

Oui, tenez bon, ayant autour des reins le ceinturon de la vérité, portant la cuirasse de la justice, les pieds chaussés de l’ardeur à annoncer l’Évangile de la paix, et ne quittant jamais le bouclier de la foi, qui vous permettra d’éteindre toutes les flèches enflammées du Mauvais.
 Prenez le casque du salut et le glaive de l’Esprit, c’est-à-dire la parole de Dieu. 
En toute circonstance, que l’Esprit vous donne de prier et de supplier :
restez éveillés, soyez assidus à la supplication pour tous les fidèles.
 
(19 Priez aussi pour moi : qu’une parole juste me soit donnée quand j’ouvre la bouche pour faire connaître avec assurance le mystère de l’Évangile 20 dont je suis l’ambassadeur, dans mes chaînes. Priez donc afin que je trouve dans l’Évangile pleine assurance pour parler comme je le dois.)


Frères et sœurs, entendons cet appel du Christ,
que relaie son apôtre Paul : Veillons.
Saint Jean-Paul II a affronté les deux grands maux du XXème siècle, le nazisme et le communisme.
Souvenons-nous de son appel lancé aux jeunes, lors des J.M.J. de Rome en 2003 : 
« Soyez les “sentinelles du matin”, les guetteurs qui annoncent à l’humanité les premiers feux de l’aurore et le nouveau printemps de l’Evangile que l’on voit déjà poindre. L’humanité a un impérieux besoin du témoignage de jeunes libres et courageux qui osent aller à contre-courant et proclamer avec force et enthousiasme leur foi en Dieu, Seigneur et Sauveur. » 


Soyons ces sentinelles emplies d’audace, cheminant vers Bethléem, portant la lumière du Christ dans la nuit de notre monde blessé !
Bon Avent !
En Avent !

20120303 181359 Amen.

*** Je pense à ces amis, jeunes parents***....
 
Après son homélie, Jean a ajouté une homélie bien particulière:
  Pour une petite ANTHEA, petit ange, partie au Ciel....

 Je la publierai plus tard et si Jean l'accepte, j'ajouterai son agenda et sa page humoristique.
dsc-0009.jpgSacré Coeur de Jésus.
         Eglise votive du Sacré-Coeur à Carcassonne.

Date de dernière mise à jour : 28/12/2020