LES  LARMES DU VENT....

 

PREMIER DIMANCHE DE LA PAROLE DE DIEU

20160215 232544   
     Premier Dimanche de LA PAROLE....

        A l'occasion de cette institution, le Pape François  a célébré une Messe solennelle à  la Basilique Saint-Pierre.
  Hier, jour de la CONVERSION DE SAINT PAUL, toutes les paroisses ont clôturé la semaine de prières pour l'unité des chrétiens.
  Aujourd'hui, la châsse des reliques de Saint THIMOTHEE, compagnon de St PAUL, avait été transportée de SAINT-PAUL-HORS-LES-MURS à SAINT-PIERRE.

   
 Voici quelques passages de son homélie de ce jour que vous retrouverez intégralement en suivant le lien:
                 

Dans son homélie lors de la sainte messe pour le premier dimanche de la Parole de Dieu, François est revenu sur la Parole du Seigneur, qui vient chercher chacun dans ses complexités et ses ténèbres, et qui doit être au cœur de la vie chrétienne.

 «En ce premier dimanche de la Parole de Dieu, rendons-nous aux origines de sa prédication, aux sources de la Parole de vie. L’Evangile de ce jour nous y aide (Mt 4, 12-23), il nous dit comment, où et à qui Jésus a commencé à prêcher.»
../…
«Dieu a pris notre humanité parce qu’il nous aime et il veut nous donner gratuitement le salut, que seuls nous ne pouvons pas obtenir.» 

…./…

«Galilée des nations», a répété le Pape François, la région où Jésus a commencé à prêcher, était appelée ainsi parce qu’elle était habitée par divers peuples, elle était un mélange de langues et de cultures.

 «Y vivaient des pêcheurs, des commerçants et des étrangers : ce n’était évidemment pas le lieu de la pureté religieuse du peuple élu. Et pourtant, Jésus a commencé par-là : non pas à l’entrée du temple de Jérusalem, mais dans la partie opposée du pays, dans la Galilée des nations, dans un lieu frontière, une périphérie.»
 Car la Parole ne va pas à la recherche de lieux préservés, stérilisés, sûrs, elle va au contraire dans «dans nos complexités, dans nos ténèbres». Jésus «n’a pas peur d’explorer nos cœurs, nos lieux les plus rudes et les plus difficiles. Il sait que seul son pardon nous guérit, que seule sa présence nous transforme, que seule sa Parole nous renouvelle.» «Laissons entrer en nous sa Parole», a invité le Saint-Père. 

…/…

 «Aussitôt, laissant leurs filets, ils le suivirent» (v. 20). «Aussitôt», car ils ont été attirés par l’amour. «Pour suivre Jésus les bonnes résolutions ne suffisent pas, mais il faut écouter chaque jour son appel. Lui seul, qui nous connaît et nous aime profondément, nous fait prendre le large dans la mer de la vie. Comme il l’a fait avec ces disciples qui l’ont écouté.»


https://www.vaticannews.va/fr/pape/news/2020-01/dimamche-parole-dieu-parole-paralysie-egoisme-francois-messe.html

Dsc04245 1

Date de dernière mise à jour : 27/01/2020