LES  LARMES DU VENT....

 

GLANES SPIRITUELLES ...

Img 20200908 112306  Basilique souterraine Saint PIE X- Lourdes.
  Découvrir Lourdes & son histoire sur....:

           https://www.villes-sanctuaires.com/villes-sanctuaires/lourdes/histoires-legendes

                        Accueil vierge couronnee     En écriture..

              Deuxième confinement oblige, nous avons retrouvé nos rendez-vous liturgiques quotidiens et même plus! Le désarroi a été tel que beaucoup  de paroisses se sont, à leur tour, lancées dans la radio diffusion.
 En parcourant celles de mon diocèse, j'ai découvert de vraies perles de créations.
Je voulais vous les partager mais je n'ai pas encore joint les prêtres et certains paroissiens responsables- afin de leur en demander l'autorisation !

      Durant ma -nouvelle-longue absence, je n'ai pas vraiment déserté. 
      Cette deuxième expérience a été plombée, je crois, par celle des mois précédents.
       Je suis néanmoins restée fidèles à ces rendez-vous , surtout à Lourdes, lieu privilégié où ma vie s'est ancrée bien souvent au Roc de Massabielle , au bord du Gave.Img 20201009 230303

  Je suis  incorrigible: j'ai toujours besoin de noter..
   Pour
 "le cas où....". 

    J'ai donc relevé des clés de lecture...lors d'homélies par exemple, glanant ici et là quelques trésors à partager!

            Ce champ des Ecritures s'étend par-delà nos limites terrestres & physiques, s'enfonçant au profond du Temps des Origines! Et des nôtres, "les  déverrouillant et  les faisant monter au jour " de notre  propre histoire !

       C'est à cette moisson que je vous invite....

 

HYMNE : JÉSUS, QUI M'AS BRÛLÉ LE CŒUR

D. Rimaud — CNPL

Jésus, qui m'as brûlé le cœur
Au carrefour des Écritures,
Ne permets pas que leur blessure
En moi se ferme :
Tourne mes sens à l'intérieur.
Force mes pas à l'aventure,
Pour que le feu de ton bonheur
À d'autres prenne !

La Table où tu voulus t'asseoir,
Pour la fraction qui te révèle,
Je la revois : elle étincelle
De toi, seul Maître !
Fais que je sorte dans le soir
Où trop des miens sont sans nouvelle,
Et par ton nom dans mon regard,
Fais-toi connaître !

Leurs yeux ne t'ont jamais trouvé,
Tu n'entres plus dans leur auberge,
Et chacun dit : « Où donc irai-je
Si Dieu me manque ? »
Mais ton printemps s'est réveillé
Dans mes sarments à bout de sève,
Pour que je sois cet étranger
Brûlant de Pâques !

l-angelus-de-millet.jpg

Date de dernière mise à jour : 17/11/2020