LES  LARMES DU VENT....

 

C'EST BIEN MOI !

Livre quand le christ se manifeste 1

« Pourquoi êtes-vous bouleversés ?
Et pourquoi ces pensées qui surgissent dans votre cœur ?
Voyez mes mains et mes pieds : c’est bien moi !
Touchez-moi, regardez :
un esprit n’a pas de chair ni d’os
comme vous constatez que j’en ai. »


C'EST BIEN MOI  !
Quel mystère en ces quelques petits mots!


Oui ! Mais voilà!
Aujourd'hui...intelligents comme nous croyons l'être devenus grâce aux sciences...à l'ivresse des découvertes..

.Même si nous LE touchions...comme saint Thomas...

CROIRIONS-NOUS VRAIMENT?

Car...LE  croire et l'affirmer nous oblige...
Devrait nous obliger...

Où en suis-je ?


C'est toute la question soulevée par Mgr Aupetit dans son homélie:

Une pierre roulée, un tombeau vide ? C’est tout ? 


…/…Il nous faut du concret, du palpable, du démontrable. Depuis toujours il nous faut des certitudes, des réponses certaines. Et nous avons l’impression que le Seigneur ne nous laisse qu’avec des questions. Où est-il ce corps ? Comment peut-on le rencontrer ce Jésus ressuscité ? Comment le saisir ? Car nous avons besoin de saisir les choses pour être sûr qu’elles existent. 

…../….
Il a fallu qu’un scientifique nous démontre que l’objet observé est modifié par l’observateur. Le temps et l’espace ne sont plus absolus mais varient en fonction de la vitesse de l’observateur. C’est la loi de la relativité restreinte d’Einstein. Nous pensions pouvoir tout connaître de la matière en particulier dans ses particules les plus minuscules. Or, Heisenberg a démontré qu’il nous est impossible de connaître en même temps la masse et la vitesse de cette particule. C’est le principe d’incertitude. Comment est-il possible qu’il y ait de l’incertitude dans les matières scientifiques ?

…/…
La communion d’amour entre le Père, le Fils et le Saint Esprit est l’acte d’amour premier de mon existence et de la vôtre. C’est notre vérité fondatrice et fondamentale.

Ceci éclaire d’une lumière fulgurante ce que nous fêtons cette nuit. La vie indestructible ne peut jaillir que d’un amour infini. C’est la Pâque du Seigneur, la révélation ultime de notre vocation.

+Michel Aupetit, archevêque de Paris.

https://www.paris.catholique.fr/homelie-de-mgr-michel-aupetit-53857.html

Date de dernière mise à jour : 16/04/2020