LES  LARMES DU VENT....

 

ANNONCES EN ATTENTE.

Vitraux pierre soulages

                     Nous re-voilà dans une nouvelle attente d'annonces qui détermineront nos jours à-venir. ( Bien symboliques ces vitraux de P.Soulages)


                     La douloureuse expérience que nous avons traversée a laissé de durables séquelles. Celles-ci sont restées secrètes pour la majorité donc peu reprises par les médias. Point d'analyses pour ce sentiment d'abandon que nous avons vécu, nous, croyants-pratiquants ( c'est important maintenant d'en faire la distinction non?).
   Pourquoi cette distinction aujourd'hui?   
                   * Dans une étude du Pélerin, beaucoup ont avoué ne pas éprouver l'envie de retourner en paroisse ( la leur ou  autre): la Messe 2.0 les comble.
                   * D'autres y réfléchissent et il s'en faut de peu qu'un prochain reconfinement ait raison de leur questionnement.
                   * Enfin, les autres- dont je suis- et qui furent soudain désemparés par l'absence de célébrations. Privés de l'EUCHARISTIE qui nous fait vivre a été vraiment un choc.Un désarroi.
            Une vraie traversée du désert. Temps propice à "revisiter" notre Foi. C'est certain, je l'avoue!

                                            mais?

      Aurons-nous la force d'une nouvelle TRAVERSEE ? Je ne sais pas. Pour moi, c'est déjà difficile de ne pouvoir retrouver ce rythme d'AVANT qui offrait une véritable adaptation à diverses situations difficiles. Je ne parle pas qu'en mon nom bien sûr!
     Quand les ans pèsent lourd, nous "pesons" de moins en moins dans la société! sinon en négatif: nous coûtons cher!  ( C'est tout ce que nous valons désormais)
     Qu'a-t-on à faire de nous? De nos états d'âme et j'applaudis à deux mains le "Dégagisme" de Laure ADLER (  ...Société)

  
            *** Si J'OSE ce billet ce matin c'est pour le cas où....
    Que nos responsables diocésains se rappellent que nous sommes les plus près de la Porte de Vie et pas toujours suffisamment prêts, sans aucun doute..Qui peut se vanter d'être fin prêt à paraître devant son Créateur et à répondre de sa vie ?

     * J'avais exprimé ma reconnaissance et mon admiration pour ces prêtres qui n'ont pas hésité à se rendre auprès des malades. J'aurais pu en appeler un que je connais très bien mais j'ai estimé d'une charité élémentaire de ne pas le surcharger. Je n'étais pas malade!
    * Sur le  (nouveau?) site du Diocèse, j'ai découvert que deux prêtres de ma paroisse " d'enfance", d'Alaric" ont publié 55 lettres à destination de leurs paroissiens!
        Je les connais bien. Je tenais à le souligner. Dommage que je n'aie pas réussi à les découvrir avant: elles m'auraient sûrement aidée!

                    Pardonnez ce "billet d'humeur" ce matin. Les prévisions alarmistes tournent en boucle.
 Je choisis encore l'Espérance. Ce matin.
    Après? Tout dépendra!
           Dimanche, dans une homélie, le prêtre insistait sur le fait que se dire croyant/non-pratiquant n'avait pas de sens!

                                       Alors?

La cene

Date de dernière mise à jour : 13/10/2020