LES  LARMES DU VENT....

 

A LA DOUANE DES RETROUVAILLES !

                             
                         A LA DOUANE DE NOS RETROUVAILLES !


            Retrouvailles familiales, retrouvailles d'amis...
            Dans le hall d'accueil, chacun souvent éprouve un je-ne-sais-quoi de gêne, de confusion de sentiments.

            Les questions se bousculent au portillon des rencontres.
              ...- Comment vais-je lui/leur dire?
                                                         Annoncer ?
                                                                       demander ? et comment?
        Et vais-je vraiment le faire?

             On creuse le ravin des souvenirs pour trouver le petit caillou blanc qui nous  ouvrira la piste..

            Lorsque les séparations ont beaucoup duré, souvent on éprouve ce décalage "horaire" de nos vies parallèles.
  Les enfants devenus adultes désormais tracent leur route au loin. Les petits-enfants les suivent et nous veillons sur eux dans l'attente,
   dans l'incertitude de leurs lendemains, de leurs fatigues, de leurs peines.
     
            Nous devenons peureux, craignant de troubler leur famille..
                ..Nous retrouvant timides et gauches, ne sachant plus ni comment...

       Je ne suis pas la seule dans ces halls de nos vies modernes.
             Les premiers arrivés déferlent dans le hall..
                      " Mon Dieu qu'ils ont grandi!...Qu'ils ont changé ! Et nous voilà intimidés : parlerons-nous toujours la même langue?.."
         Sur leurs talons, leurs parents-nos enfants  nous empoignent et nous restons médusés!
    
              - Alors? Tu vas bien, dis? Et ceci ..et cela????
     
        Et dans un vertige des sens nous balbutions, comme à la douane , chargés de bagages encombrants:
              - Oui ! Tout va bien...RIEN A DECLARER!

        Ainsi, ce tissage des généalogies, ces analyses d' ADN souvent inconnus....Ce n'est pas tellement pour mes enfants 
     que je les "file" au fuseau de NOS HERITAGES..

            Non!...Ce sera encore pour après, pour plus tard...Laisser quelques traces invisibles -comme le dit Irène Jacob de son père-
    qui précipiteront peut-être un jour au sens "chimique du terme!


**** Irène Jacob/ Lumière intérieure..
                         
https://www.ktotv.com/video/00306391/irene-jacob-dans-le-deuil-on-se-sent-relie-a-lunivers-de-facon-tres-forte
***
       Magnifique. J'en reparlerai. J'ai été évidemment profondément marquée par sa relation à son père physicien et  sa "fréquentation" des mystères...quantiques!


 

Date de dernière mise à jour : 21/01/2020