LES  LARMES DU VENT....

 

LE DÉSERT ET LE VENT....

   Le désert, lieu de la rencontre: " Mon épouse infidèle, je vais la séduire, je vais l'entraîner au désert, et je lui parlerai coeur à coeur.
  Et là, je lui rendrai ses vignobles, et je ferai du Val d'Akor( c'est-à-dire de la Déroute/note) la porte de l'Espérance.....
                                       Osée 2,16-17

         Florilège dans les annexes de cette Bible: voici une note:
             " Le Seigneur rencontre son peuple au pays du désert dans les solitudes remplies de hurlements sauvages. Il l'entoure, il l'instruit, il veille sur lui comme sur la prunelle de son oeil.
  Il est comme l'aigle qui encourage sa nichée: il plane au-dessus de ses petits, il déploie toute son envergure, il les prend et les porte sur ses ailes.
                                ( Dt 32,10-11)

              

Afrique savane

Désert     

                          Bergers
         

                                             Errance


Massais
                                 Oasis
                                                Rencontres
                                                                            Puits



     J'ai relevé dans "la Bible des Familles", un magnifique texte sur le désert dont je vous partage certains passages:
    Auteur: Mano DAYEK-écrivain tchadien/ p 188-189

         Le désert ne se raconte pas, il se vit. Alors, comment trouver les mots qui pourraient traduire cette passion que le nomade éprouve pour son désert?
  Pour ceux qui n'y ont pas vécu, il apparaît comme vide, tandis que pour nous, il est infiniment vivant.
   Comment expliquer cet amour que nous portons à cet environnement si aride et si difficile?


     L'homme est toujours profondément marqué par la terre qu'il habite. Toute sa personnalité est forgée à l'image de cette terre.
    En cela, le désert reste l'exemple le plus parfait de cette adaptation, de cette intégration de l'homme à son milieu.
    A l'image de cette terre qu'il habite, le Touareg a su se faire humble pour survivre, mais aussi austère et fort pour se défendre.
    Il sait que, pour survivre, il doit s'adapter au désert, le comprendre, l'écouter.../...


20120303 153845

 

   Le désert est pour moi extrêmement beau et pur, à la fois bouleversant et magique.
   Chaque fois que je me retrouve face au désert, il m'entraîne dans cet émouvant voyage en moi-même où s'entrechoquent de nostalgiques souvenirs, les angoisses et les espoirs de la vie.
   C'est le désert qui m'a enseigné cette communication avec l'infini mystérieux.
   Le désert c'est le mystère du vent qui chasse devant lui les dunes et qui leur donne les formes les plus étranges avec les lignes les plus pures..


   C'est le mystère de l'acacia perdu au milieu de ces étendues de sable comme l'oublié d'un autre temps.

 C'est le mystère de cette touffe d'herbe surgie de nulle part , poussant sur le sable surchauffé, fragile et vivace à la fois. 
C'est l'herbe qui griffe le sable de signes cabalistiques, brin d'herbe devenu dans mon imaginaire le porte-plume des génies dessinant des messages comme autant de signes du destin.

C'est encore le mystère de ces orages surgis de nulle part pour déverser leurs cataractes d'eau comme autant de torrents de vie.

C'est enfin le mystère de la gazelle, fragile et gracieuse, fugace apparition, et le mystère de l'addax, puissant maître des lieux, seul détenteur du savoir absolu car seul être vivant qui puisse tenir plusieurs années sans boire la moindre goutte d'eau..../...

 Le désert c'est tous ces miracles à la fois...../....

 Le désert semble éternel à celui qui l'habite et il offre l'éternité à l'homme qui saura s'y attacher..../...