Larmes c 1                         ...Du Miroir d'Emeraude..................
                                                                         
....
.......aux Larmes du Vent..       

BLAME

P9060030

     

 En écriture..

      Clin d'oeil...Hasard de calendrier.!??!...91 ans après....J'inscris "BLAME" au tableau noir...
      Quatre-vingt-onze ans  et cette date juste avant le fracas mondial- que nous espérions être le dernier..

    Je suis touchée en songeant à ces générations qui s' y sont croisées. Témoins oubliés de l'Histoire. Je ne suis pas sûre que beaucoup, aujourd'hui, puissent percevoir la valeur cachée de ces tableaux noirs qui dorment dans les musées, vieux compagnons détenteurs de légendes, de secrètes petites "histoires" quotidiennes, témoins muets de larmes, de joies et de tant d'espérances..! De vies d'une densité rare.
  C'est sans doute banal de dire que le temps semble s'accélérer toujours plus : aux regrets d' une certaine lenteur propice à une forme de sagesse oubliée ( méprisée?)semble s'opposer une impatience inquiétante de générations toujours plus avides de sensations fortes, immédiates, éphémères........Sommes-nous dans la juste mesure lorsque nous nous en inquiétons? Sans trop oser "élever " la voix?

                                                                                                                     P9060035

           En parcourant mon cahier-journal si peu à jour, ce BLAME, bien évidemment, même l'Inspecteur le plus indulgent n'aurait pu m'en faire grâce!
           Aujourd'hui, c'est moi-même qui ME l'inflige...EN LETTRES CAPITALES!!!
           Combien de fois ai-je inscrit en marge: " Peut mieux faire" ?
   
       Grave défaut originel puisé en ma tendre enfance de toujours vouloir faire plus pour être au moins acceptée?
           Orgueil de ne pas vouloir réduire la voilure... Pour toujours faire "comme avant" ? Sourde aux appels de cette sagesse qui me commanderait d'être attentive aux années qui filent?
..../...Je vous fais grâce de ce que ma conscience m'inflige!
        Je vous avouerais simplement- une fois de plus- que je n'étais guère bien loin de vous. Cachée derrière un de ces tableaux ( je pouvais en avoir plusieurs dans tous les sens dans ma classe unique!) attentive malgré les apparences!
        J'ai glané ici et là de belles gerbes parfumées d'espérance, fleuries de bonnes nouvelles...Aux grains lourds à semer ici au gré des Larmes du vent,  dans Mes Jardins d'Amarante ou au pied de mon fidèle Figuier Bleu.
     Il y en a tant..!
             Merci de votre inlassable fidélité!
      
              Me pardonnerez-vous une fois encore?   

P9060034

       

Date de dernière mise à jour : 21/06/2022