LES  LARMES DU VENT....

 

QUELQUES ATOMES DONT NOUS SOMMES COMPOSES....La nuit du cœur...

. LA NUIT AU COEUR..
                              ....Chapitre 10...

    " Quelques atomes dont nous sommes composés nous quittent avant la dernière heure.
  Un de mes fantômes- "moi-même" sans moi désormais- reste à jamais sur un banc de l'université de philosophie de Dijon.
  .. Il passe chaque année un examen qu'il rate merveilleusement.
  IL y a aussi celui sur lequel, le jour du déménagement, j'ai fermé la porte de l'appartement de la rue Traversière. Debout devant
  une fenêtre du salon, il contemple sidéré la cascade vert et or d'un tilleul.
    Je n'ai aucun souci pour lui.
    Regarder ce qui vient a toujours été sa passion fixe.

   Le plus jeune de mes fantômes a quelques mois. Allongé sur le dos, il contemple les ombres du plafond agitées par le vent     marionnettiste.
      C'est sa première lecture.

   Mes fantômes sont nombreux, auxquels, désormais s'ajoute celui-là: entré dans la chambre 14 à Conques, jetant un coup d'oeil à
  la nuit d'été, n'attendant rien et soudain recevant tout, le voilà à jamais captif de la féérie d'un vitrail jauni, semblable à cette plante
  dont les baies de feu sont enfermées dans un calice orangé, au nom sortilège d'alkékenge.

                               
Alkekenge

Date de dernière mise à jour : 21/01/2020